Retour à la page d'accueil
 
Vous recherchez ?
Version accessible aux mal voyants  
 
Le territoire
Découverte
Vie pratique
Loisirs
Environnement
 
Accès directs
imprimer cette page Envoyer cette page par mail Générer un fill RSS pour cette rubrique

Que deviennent les matériaux recyclés?

Les emballages recyclables propres et secs
Le verre
Les biodéchets


Les emballages recyclables propres et secs
  • les bouteilles en plastique :
    La vie de la bouteille plastique ne s’arrête pas forcément une fois qu’elle est vidée de son contenu. Une fois déposée dans le bac des emballages recyclables propres et secs, elle est acheminée vers le centre de tri. Là, des machines et des hommes séparent les différentes sortes de bouteilles plastiques. Une fois triées les bouteilles plastiques sont conditionnées sous forme de balles et transportées vers les usines de recyclage.
    La bouteille plastique est lavée, broyée voire fusionnée afin de fournir une nouvelle matière. Cette matière servira à fabriquer, en fonction de ses caractéristiques :
    •  des vêtements (pull polaire, anorak, tee-shirt etc.),
    • des flacons opaques, bouteilles en plastique
    • des tuyaux,
    • des renforts de baskets, etc.
    • Vous retrouverez également du plastique recyclé dans la composition des tableaux de bord de voiture, de vos matelas et couette etc.
  • les boîtes de conserve
    Les balles d’acier et d’aluminium sortant du centre de tri sont dirigées vers les industriels recycleurs d’acier et d’aluminium. L’acier et l’aluminium sont traités par fusion et entrent dans la fabrication de nouveaux objets que nous utilisons tous les jours : 
    • pour l’acier : voiture, électro-ménager, mobilier, emballages etc. 
    • pour l’aluminium : radiateurs, carters de moteurs automobiles, lampadaire de jardin, montants d’étagères etc.
  • les emballages  carton
    Les cartons sont désencrés, transformés en papier mâché qui entre dans la fabrication d’emballages en carton.
    1 tonne d’emballages en carton permet de fabriquer 5 000 boîtes de céréales et d’économiser 2,5 tonnes de bois !
  • les briques alimentaires
    Les briques alimentaires sont des emballages complexes. En effet, ils sont composés de 2 à 3 matériaux selon leurs applications :  le carton qui assure la rigidité (75% du poids de l’emballage), le polyéthylène (20%), une fine feuille d’aluminium (5%) pour les emballages à durée de vie prolongée nécessitant une barrière à l’oxygène et à la lumière.
    Dans l’usine de recyclage, les briques sont additionnées d’eau, puis malaxées dans une grande cuve appelée "pulpeur" ou dans un grand tambour rotatif. Ce procédé permet de séparer les fibres de carton des autres matériaux.
    Ces fibres sont ensuite lavées au savon et on obtient une pâte riche et débarrassée de tous ses résidus (encres et autres indésirables). Après avoir été filtrée plusieurs fois cette pâte ou pulpe est ensuite déposée sur le feutre de la machine à papier. On y forme la feuille de papier qui sera égouttée et séchée avant de sortir en bout de machine sous forme de rouleaux.

    Ainsi grâce au recyclage, les briques alimentaires sont transformées :
    • en papier toilette,
    • tapisserie,
    • serviettes en papier,
    • papier cadeau,
    • enveloppe kraft, etc.
  • le papier
    Le papier est lavé de ses encres et redeviendra papier.





Le verre

C'est le grand champion du recyclage ! En effet, le verre est recyclable à l'infini... en verre.


Les biodéchets
Le centre de méthanisation passe le cap des 5 millions de kilowatts/h par an  d'électricité produits à la date du 9 décembre 2010. 
Ça gaze pour le Sevadec et Octeva

Le principe de la méthanisation est simple. La première étape consiste à collecter les biodéchets en porte à porte qui seront ensuite réceptionnés à l'usine. Ils sont alors préparés et triés par broyage, ciblage et retrait des métaux par aimantation.
Intervient la fameuse méthanisation : la matière organique se dégrade en l'absence d'oxygène. Après le passage au digesteur, deux produits sortent : du biogaz, qui peut être revendu à EDF, et du compost, servant à la valorisation agricole. 

MÉTHANISATION EN CHIFFRES

- 2007 :le centre ouvre ses portes.

- 2008 : l'usine atteint son plein régime.

- 10 000 m² : taille du site.

- 24 millions TTC d'euros sont investis.

- 10 personnes assurent le bon fonctionnement de l'usine.

- 62 communes concernées.

- 160 000 personnes concernées par la collecte sélective des biodéchets à domicile.

- 24 000 tonnes de biodéchets et 1 000 tonnes de graisses traitées chaque année.

- 8 à 10 000 tonnes de compost produites par an.

- 4 500 MWh/an d'électricité produits et vendus à EDF soit l'alimentation en électricité de 1 300 foyers (hors chauffage).




  Haut de page   |   le logo   |   Nous contacter   |   Mentions légales   |   Coordonnées CCRA     
Retour à la page d'accueil