Retour à la page d'accueil
 
Vous recherchez ?
Version accessible aux mal voyants  
 
Le territoire
Découverte
Vie pratique
Loisirs
Environnement
 
Accès directs
retour liste imprimer cette page Envoyer cette page par mail

La greffe

Qu’est qu’une greffe fruitière?
La greffe est une multiplication végétative qui consiste à unir la partie aérienne d’un végétal que l’on souhaite multiplier (greffon) à une partie racinaire d’un autre végétal qui lui sert de support (porte greffe).

Comment choisir un porte greffe ?
Un porte greffe est un sujet sur lequel on implante un greffon provenant d’une variété d’arbre fruitier dont on veut obtenir les fruits. Le porte greffe est la partie racinaire de l’arbre fruitier. On choisira le porte greffe qui est adapté aux types d’arbres fruitiers (portes greffes pour poiriers, pommiers, pruniers, cerisiers…). Certains portes greffes sont adaptés à des sols argileux, d’autres pour les sols calcaires, sableux etc. Les portes greffe sont adaptés aux différentes formes des futurs arbres : ½ tige, conduite en palmettes.

Les types de greffes
La greffe est une opération qui permet de multiplier toutes les sortes de végétaux. Les greffes se pratiquent au printemps et durant l’été. Il existe différentes techniques de greffe, par exemple, la greffe en fente, la greffe sur table ou la greffe sur pied.

Exemple : La greffe en fente
La greffe en fente est réservée aux arbres fruitiers dont le diamètre du tronc ne dépasse pas 7 cm.
Ce type de greffe se pratique au printemps : mars - avril
Prendre un porte greffe.
Sectionner horizontalement cette baguette et prendre le greffon que l’on aura préalablement prélever en janvier – février et conservé dans un lieu frais.
On effectue une fente verticale sur le porte greffe.
On coupe en biseau l’extrémité du greffon, afin qu’il puisse s’emboîter dans la fente du porte greffe.
Une fois le greffon et le porte greffe assemblés, ajouter du mastic à greffe et mettre un élastique sur la zone de greffe afin de favoriser la cicatrisation.
Laisser en pot, le temps que des racines se forment, puis replanter en terre.

La plantation :
Faire un trou d’environ 50x50cm.
Couper le bout des radicelles.
Tremper les racines dans un mélange de terre et d’eau (le pralin).
Poser le porte greffe et son greffon dans le trou, recouvrir de terre.
On peut ajouter une couche de compost afin de protéger le jeune arbre du gel.
Il est recommandé de faire 2 greffes simultanées, afin d’assurer au moins la réussite de l’une d’entre elles.


Exemple :
La greffe en écusson

Ce type de greffe est adapté pour les fruits à noyaux. Elle s’effectue sur un porte greffe déjà en terre.

Prendre un greffon et prélever un bourgeon de l’année avec précision.
Faire une entaille en T sur le porte greffe et insérer le bourgeon à l’intérieur de l’incision cambium contre cambium.
Ligaturer la greffe avec un élastique ou du raphia afin de souder la greffe.
Choisir ses fruitiers (les pommiers)

On choisi les variétés de fruits en fonction du mode de consommation ou d’utilisation. Il existe par exemple différents types de pommes pour divers usages :

pommes à jus pour la production de jus de pomme
pommes à cidre qui produisent du cidre (Boulogne sur Mer)
pommes à couteaux pour être croquées
pommes à cuire pour l’élaboration des tartes et autres pâtisseries



  Haut de page   |   le logo   |   Nous contacter   |   Mentions légales   |   Coordonnées CCRA     
Retour à la page d'accueil